La Nuit des Droits de l’Homme : Les lauréats de la 5ème édition célébrés

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) a organisé ce samedi 13 février 2021 au Restaurant VIP de l’Université de Lomé avec l’appui de Pain Pour Le Monde (PPLM) et le Réseau Sentinelle la soirée de remise des prix et des reconnaissances aux acteurs étatiques et non étatiques lors de la 5ème édition de la Nuit des Droits de l’Homme. Une soirée qui a tenu toutes ses promesses.

Le Secrétaire Général du Ministère des Droits de l’Homme M. ATCHOLE Essodong, représentant du Ministre des Droits de l’Homme lors du discours d’ouverture

Initiée depuis 2015, la Nuit des Droits de l’Homme est un évènement annuel qui se fait dans la foulée du 10 décembre et qui marque la Journée Internationale des Droits de l’Homme. Comme toujours, le travail du défenseur des droits de l’Homme n’étant pas sans risque, il est important de le célébrer pour encourager le renforcement de l’engagement et amener d’autres acteurs à s’y engager. Placée sous le thème : « COVID-19 : Ne sacrifions pas les droits Humains », la 5ème édition de cette année a concentré l’évènement autour de ces acteurs étatiques et non étatiques (organes ou individus) dans l’optique de les encourager et primer.

En effet, le monde entier est secoué par la survenance de la pandémie de la COVID-19 qui a sérieusement éprouvée l’humanité et qui continue d’agir négativement sur l’effectivité des droits de l’Homme. Plusieurs associations et ONG ; acteurs de la société civile et étatiques ; institutions de la République et partenaires techniques et financiers se sont engagés à des degrés divers et dans des domaines diversifiés pour la lutte contre la pandémie de la COVID-19. Leurs contributions aux efforts du gouvernement ont permis de s’assurer de la protection des droits de l’Homme dans ce contexte particulier.

Vue d’ensemble de l’assistance

Ainsi, au cours de la soirée parrainée par le Ministère des Droits de l’Homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les institutions de la République représenté par son Secrétaire Général M. ATCHOLE Essodong, « Le contexte particulier de la Covid-19 et l’impératif du respect des mesures barrières préconisées par le gouvernement a conduit au report, par deux fois de l’évènement qui se tient finalement en ce jour ». Il poursuit en saluant l’engagement de tous les acteurs et organisations de la société civile, qui aux premières heures de cette pandémie ont mis les moyens pour la sensibilisation, l’appui aux prisons et autres lieux de détention, par la mise à disposition des dispositifs de lavage de main, les gels et autres matériels.

  • Lauréats retenus

Le clou de la soirée est marqué par la proclamation des lauréats retenus dans les différentes catégories. Débuté du 15 octobre au 04 décembre 2020, il s’est agi aux candidats de soumettre leurs rapports d’activités exercées dans le contexte de la Covid-19 dans les catégories. Ainsi neuf (9) lauréats ont été choisis dans huit (8) différentes catégories. Il s’agit de :

  • Catégorie Droit de l’enfant : l’ONG Hälsa international
  • Catégorie Droit de la femme : Forum des Mères Célibataires (FMC).
  • Catégorie Droit des personnes en situation de handicap : Organisation Nationale pour l’Accessibilité, le Travail et l’Emploi des Personnes Handicapées (ONATEPH).
  • Catégorie Droit des détenus : Carrefour Artistique Socio-Culturel d’Afrique et de la Diaspora (CASCAD).
  • Catégorie Droit à la santé : Les Zopitaux et Moi.
  • Catégorie soutien aux personnes démunies : ONG Centre de Charité pour l’Appel, l’Orientation et le Développement Social (CCAODS).
  • Catégorie Médias engagés dans la lutte contre la propagation de la COVID-19 en lien avec la promotion des droits de l’Homme : Deux lauréats à savoir Nana FM pour la sous-catégorie Radio et Equal Rights For All (ERFA) pour la sous-catégorie presse écrite.
  • Catégorie Responsabilité sociétale des entreprises : Centre de Formation des Métiers de l’Industrie (CFMI)
Remise du trophée et attestation à l’un des lauréats par Me Claude Kokou AMEGAN, le Président du CACIT

En plus des catégories à primer, des reconnaissances ont été octroyées à des acteurs étatiques et non étatiques qui ont été reconnus comme des acteurs majeurs de la défense des droits de l’Homme dans ce contexte particulier de lutte contre la COVID-19 au Togo. Il s’agit notamment de :

  • Engagement dans la gestion de la lutte contre la covid-19, les prix sont décernés : au Médecin-Colonel Mohaman DJIBRIL, Coordinateur de la CNGR/Covid-19 ; à la Directrice de l’Institut National d’Hygiène (INH) ; Monsieur ABITOR (premier porte-parole de la Coalition des OSC pour la riposte contre la covid-19) ; Docteur Gilbert TSOLENYANU (Secrétaire Général du SYNPHOT), Colonel AMANA Kodjo (Force spéciale mixte anti pandémie Covid-19); et le Professeur Majesté IHOU Watéba (Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche).
Remise de l’attestation de reconnaissance au représentant du SYNPHOT par Mme Sesso Zouwera, présidente des membres du Jury
  • Implication dans la Recherche et l’innovation liée à la lutte contre la COVID-19, les prix sont décernés : au Professeur Didier Koumavi EKOUEVI (Président du Conseil scientifique à la faculté de médecine de l’université de Lomé), Nabine Buintcha (promoteur du Kit Solaire) et Foli BEBE (Promoteur du Respirateur artificiel).

En dehors de ces prix et reconnaissances, le CACIT en collaboration avec son partenaire Association Internationale des Femmes et Jeunes Leaders ont récompensé deux (02) jeunes filles au nom de KINAO Essotolom Charlotte et BABATUNDE Farida Ayobami ayant le plus mené des actions de sensibilisation sur les droits de l’Homme et le civisme à travers les TICs.

Prestation des artistes « Les Héritiers »

Tous ces acteurs n’ont pas manqué d’exprimer leurs joies et gratitudes au CACIT ainsi qu’au comité d’organisation de la Nuit des Droits de l’Homme. Le président du conseil d’administration du CACIT, Me Claude Kokou AMEGAN, n’étant pas du reste a non seulement souligné l’importance des actions que le gouvernement a entrepris dans le contexte de la pandémie de la Covid-19, mais aussi a remercié tous les postulants, lauréats et acteurs de la soirée du fait de leurs engagements pris pour la lutte collégiale contre la pandémie de la Covid-19 tout en prenant en compte la protection des droits de l’Homme.

Rappelons que la 5ème édition de la Nuit des Droits de l’Homme a favorisé une plus grande visibilité des interventions des acteurs étatiques et non étatiques impliqués dans la protection des droits de l’Homme au Togo et a renforcé l’implication des acteurs de défense et de promotion des droits de l’Homme dans la promotion et la protection des droits des groupes vulnérables dans le contexte de la COVID-19.

Share on twitter
Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Restez au courant

Abonnez-vous à l’une de nos newsletters pour recevoir une notification directement par email à chaque nouvelle publication.

[Promis, nous ne partagerons pas votre e-mail avec personne.]

COLLECTIF DES ASSOCIATIONS CONTRE L'INPUNITÉ AU TOGO.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) est créée suite aux violences que le Togo a connues avant, pendant et après les élections présidentielles de 2005. C’est un réseau de quatorze (14) associations et ONGs apolitiques et à but non lucratif afin de contribuer à l’amélioration de la situation des droits de l’Homme, au renforcement de la démocratie et de la bonne gouvernance au Togo.

Copyright 2021 © CACIT-TOGO