Les défenseurs de l’année connus et récompensés

C’est au cours de la soirée de récompense de la 6ème édition de la Nuit des Droits de l’Homme qui s’est tenu ce 10 décembre 2021 dans la salle VIP du Restaurant Universitaire que dix acteurs retenus dans neuf catégories différentes ont reçu leur prix en présence d’un parterre de partenaires techniques et financiers. Cette soirée organisée par le CACIT en collaboration avec le Ministère des Droits de l’Homme avec l’appui financier de Brot Für die Welt, de l’Union Européenne au Togo , du PNUD et ADRA, a pour objectif de contribuer au renforcement des actions de promotion et de protection des droits économiques sociaux et culturels à travers une distinction des acteurs les plus performants dans leurs domaines. Au total dix sept (17) acteurs ont été primés cette année dans toutes les catégories confondues répartis comme suit: 10 acteurs dans 9 catégories, 4 reconnaissances décernées aux acteurs étatiques hors catégories qui ont œuvré pour la promotion et la protection des DESC dans le contexte de Covid-19, et trois (03) coopératives accompagnées par le CACIT et ADRA dans le cadre du projet SERILO. On retient particulièrement pour cette édition que chaque lauréat a reçu, en plus d’un trophée et d’une attestation, un ordinateur portable.

La catégorie qui a aussi retenu l’attention, c’est celle de la Femme défenseure des droits humains. Une catégorie spéciale catégorie UE dont la lauréate est Elsa M’Bena Ba, une militante féministe. < J’ai été distinguée ce soir dans la catégorie Femme défenseurs des droits humains et c’est une grande fierté pour moi parce que ça m’engage encore à plus de travail sur le terrain. Défendre le droit des femmes et des filles à l’égalité c’est à dire je crois et je défends le fait que les femmes et les filles ont le même droit que les hommes et les garçons donc je suis militante féministe. L’année dernière j’ai fait une tournée nationale de Dapaong à Lomé lors des 16 jours d’activisme pour parler des violences de genre à différents jeunes et les inciter à s’engager à leur tour dans leur communauté contre ces violences-là. Cette activité a touché à peu près 1000 à 2000 jeunes et c’est ce qui je crois ma value cette distinction ce soir. Sans compter que j’ai créé une entreprise sociale qui fabrique des serviettes hygiéniques réutilisables et les fonds de cette entreprise sont reversés directement dans l’accompagnement des jeunes filles victimes de violences basée sur le genre.>

Les efforts des acteurs reconnus et encouragés malgré la pandémie du coronavirus.

Selon le Président du CACIT, Me Claude AMEGAN, le droit à la vie, à la liberté, à la dignité, à la prohibition de la torture, de l’esclavage, la liberté d’expression, avoir un toit, le droit à un travail décent, le droit à l’alimentation et bien d’autres encore font partie intégrante des Droits de la personne humaine. Ainsi, les DESC s’inscrivent dans des traditions de lutte émancipatrices et s’ancrent dans les valeurs fondamentales de dignité humaine et de solidarité. « Il convient de rappeler que la crise sanitaire a eu des impacts négatifs sur la vie économique, sociale et culturelles en raison des mesures restrictives prises par le gouvernement pour réduire les risques de propagation de la COVID-19. Ainsi les efforts de tous ces acteurs primés ce soir sont à saluer car malgré le contexte difficile, ils ont mené des actions qui ont impacté le quotidien des citoyens pour accompagner le gouvernement dans ses efforts de mise en œuvre».

Représentant le ministre des droits de l’homme à cette soirée, M. Abdou-Gafarou Akpaou a fait savoir que la promotion et la protection des droits de l’Homme font partie intégrante des priorités du gouvernement au regard de la volonté politique et des engagements du Togo. « En ce sens, le gouvernement reste ouvert à travailler avec les organisations de la société civile. Ce qui dénote de son engagement à accompagner les acteurs de la société civile et de surcroît les défenseurs des droits de l’homme », a-t-il ajouté. Le Chef de la délégation de l’Union Européenne au Togo, partenaire financier à ladite édition a également joint sa voix pour rendre hommage à tous les acteurs primés et a rassuré que son institution continuera de soutenir toute action allant dans le sens de la protection et la promotion des DESC.

Afin de terminer cette soirée en toute en beauté et en couleurs, des artistes plasticiens ont meublé ladite soirée par des œuvres originales peintes séance tenante et ces tableaux sont remis aux différents partenaires de la 6ème édition de la NDH.

« J’exprime toute ma reconnaissance aux partenaires notamment l’Union Européenne, le PNUD, ADRA pour leurs différents apports pour la réussite de cet évenement » a conclu le Président du CACIT.

La liste de tous les lauréats

– Catégorie Droit à un travail décent : Fédération des Travailleurs du Bois et de la Construction du TOGO- FTBC

-Catégorie Droit à la participation à la vie culturelle : Gbadas Production

-Catégorie Droit d’accès à l’eau potable : DJAKPERE Paguindame Gilbert

-Catégorie Droit à la santé : ONG Association Nationale des personnes atteintes d’Albinisme au Togo (ANAT)

-Catégorie Droit à l’alimentation : Association Togolaise pour le Parrainage des Orphelins et l’Assistance aux Déshérités (ATPOAD)

-Catégorie Droit à l’éducation : Club le littéraire

-Catégorie Médias engagés dans la promotion des DESC : Deux lauréats à savoir Africa Rendez-vous pour la sous-catégorie  presse en ligne et Radio web DJENA pour la sous-catégorie radio. 

-Catégorie Responsabilité Sociétale des Entreprises : Nouvelles Alternatives pour le Développement Durable en Afrique (NADDAF)

-Catégorie Femme défenseurs des droits humains (catégorie spéciale UE) : Elsa M’Bena BA.

La liste des hors catégories: ARCEP, INAM, CNSS, ANPE

Les trois coopératives: La coopérative «La main de Dieu d’Agodomé dans la préfecture de Yoto, la coopérative « Mokpokpo » d’Avégan dans la préfecture de Yoto, et de la coopérative « KEKELI » d’Anyavé dans la préfecture de l’Avé.

Share on twitter
Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publications similaires

Restez au courant

Abonnez-vous à l’une de nos newsletters pour recevoir une notification directement par email à chaque nouvelle publication.

[Promis, nous ne partagerons pas votre e-mail avec personne.]

COLLECTIF DES ASSOCIATIONS CONTRE L'INPUNITÉ AU TOGO.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) est créée suite aux violences que le Togo a connues avant, pendant et après les élections présidentielles de 2005. C’est un réseau de quatorze (14) associations et ONGs apolitiques et à but non lucratif afin de contribuer à l’amélioration de la situation des droits de l’Homme, au renforcement de la démocratie et de la bonne gouvernance au Togo.

Copyright 2022 © CACIT-TOGO