Togo: Les visites familiales aux détenus doivent reprendre

Lomé-Genève : Plus d’un an après la fermeture des prisons pour éviter la propagation du Covid-19, les autorités n’ont toujours pas trouvé le moyen de rétablir les visites dans le respect des procédures sanitaires. Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) et l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) viennent de transmettre un courrier au Président de la République du Togo pour l’alerter sur l’impact de cette situation sur la santé physique et morale des détenus et sur la préservation de leur droit à rester en communication avec le monde extérieur.

La pandémie a aggravé la précarité dans les prisons civiles du Togo. Si certaines mesures administratives ont été prises pour enrayer la propagation du Covid-19 dans les lieux de détention, leur prolongation abusive constitue une entrave à certains droits fondamentaux des détenus, notamment le droit de visite et de communication avec le monde extérieur. « Après plusieurs actions de plaidoyer auprès de diverses autorités, nous avons décidé de nous adresser directement au Président de la République qui est le garant de nos droits. Il n’est pas concevable que des mesures d’urgence sanitaire, deviennent pérennes, causant des dégâts énormes sur la santé physique et psychologique des détenus notamment des mineurs, des femmes enceintes et des personnes âgées », affirme Ghislain Koffi Nyaku, Directeur Exécutif du CACIT.

Depuis avril 2020, le Président de la République et le gouvernement ont pris certaines décisions salutaires, comme la libération par grâce présidentielle de 1048 prisonniers, l’aménagement de locaux pour permettre d’éventuelles mesures de quarantaine , la mise à disposition de la prison de Tsévié pour les soins des détenus atteints du Covid-19, la vaccination de près de 70% des détenus. Ces mesures doivent être complétées par la restauration du droit de visite, qui est un droit fondamental.

Le CACIT et l’OMCT rappellent au Président de la République le rôle important joué par les familles et les organisations non-gouvernementales (ONGs) dans la fourniture des repas, des médicaments et de l’assistance légale en milieu carcéral.

Selon Gerald Staberock, Secrétaire général de l’OMCT, « Les conditions de détention et de vie au sein des prisons togolaises sont très difficiles. En restaurant l’accès des familles et des ONGs aux prisons, le Togo y rendra la vie plus digne, conformément à ses obligations internationales. ».

Pour plus d’information, veuillez contacter :

OMCT : Iolanda Jaquemet, Directrice de la Communication
ij@omct.org, +41 79 539 41 06

CACIT : Gaelle ANKU, Chargée de Communication

cacitcommunication@gmail.com, +28 92 01 59 01

L’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) est la principale coalition mondiale d’ONG luttant contre la torture et les mauvais traitements. Elle compte plus de 200 membres dans plus de 90 pays. Son secrétariat international est basé à Genève, en Suisse.

Le CACIT est un réseau de 14 associations et ONG non politiques et à but non lucratif au Togo. Sa mission est de contribuer à l’amélioration de la situation des droits de l’homme en offrant des services d’assistance juridique, psycho-médicale, sociale et de formation afin de répondre aux besoins des justiciables.

Share on twitter
Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publications similaires

Restez au courant

Abonnez-vous à l’une de nos newsletters pour recevoir une notification directement par email à chaque nouvelle publication.

[Promis, nous ne partagerons pas votre e-mail avec personne.]

COLLECTIF DES ASSOCIATIONS CONTRE L'INPUNITÉ AU TOGO.

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) est créée suite aux violences que le Togo a connues avant, pendant et après les élections présidentielles de 2005. C’est un réseau de quatorze (14) associations et ONGs apolitiques et à but non lucratif afin de contribuer à l’amélioration de la situation des droits de l’Homme, au renforcement de la démocratie et de la bonne gouvernance au Togo.

Copyright 2021 © CACIT-TOGO